La coordination entre la rénovation du parc de Forest et la prolongation du tram 7

Question écrite de M. Marc LOEWENSTEIN, Chef de groupe DéFI, au Collège des bourgmestre et échevins de la commune de Forest

Concerne : La concertation entre la commune, Beliris et la STIB quant à la rénovation du parc de Forest et le projet de prolongation du tram 7 sous ou le long du même parc de Forest

Voilà presqu’un an, le 8 octobre 2019, je vous interrogerais sous forme d’interpellation au conseil communal sur le dossier relatif à la prolongation du tram 7 sous ou le long du parc de Forest, les différentes options, les inquiétudes de riverains, mais aussi la nécessité de se coordonner avec la Région et Beliris non seulement au niveau de la rénovation de la station Albert, mais aussi de celle du parc de Forest pilotée par Beliris.

Le 5 juin dernier, nous avons appris que Beliris a obtenu le permis pour enfin réaménager ce parc, je dis enfin parce que la procédure a été très longue et qu’il y a pas mal d’attentes de la part des habitants, qu’ils soient forestois ou saint-gillois, de profiter de ce bel espace vert, de son espace rénové et des nouvelles fonctions qu’il proposera. Ce projet prévoit notamment une meilleure accessibilité et des circuits pour PMR, des chemins réaménagés, une signalisation des arbres remarquables et la restauration de la butte, une plaine de jeux avec installations en bois pour enfants de 1 à 12 ans, la restauration des bâtiments et la création d’un théâtre de verdure, deux fontaines à eau potable, une gestion de l’eau qui favorisera son infiltration ou encore la restauration du mobilier (bancs, lampadaires, poubelles, etc.). Selon la presse, la rénovation devrait commencer cet automne.

Si la nouvelle réjouit les usagers, il faut aussi prendre en compte les préoccupations des riverains, en marge de ce réaménagement, puisqu’il y a en parallèle une décision encore à prendre dans le cadre de la prolongation de la ligne de tram 7 vers Forest.

Pour rappel, plusieurs options de tracés de cette prolongation vers la place de Rochefort sont possibles. Elles ont été présentées, avec leurs avantages et inconvénients, dans une étude d’impact réalisée par la STIB.
Il en ressort un choix entre un tracé sous le parc via la technique « cut and cover » (ouverture d’une tranchée puis remise dans son pristin état de la surface), tracé qui a un coût plus important et un impact ponctuel sur le parc classé, mais aussi des contraintes légales à respecter. L’entrée se ferait par l’avenue Albert et la sortie au niveau de la place de Rochefort.
Quant au second tracé, il se ferait le long de l’avenue Reine Marie-Henriette dans laquelle deux voies de tram seraient intégrées en surface avec l’impact que l’on imagine sur la mobilité et le stationnement avec la suppression d’une bande de stationnement et/ou d’un sens de circulation, mais aussi sur le bruit et les vibrations sur cette voirie sinueuse, pentue et étroite, l’impact de travaux de rénovations périodiques ou encore sur la vue que les riverains auront désormais du parc.
Pour être complet, cette option comporte deux variantes, l’une avec un tracé du tram 7 totalement en surface – et donc le contournement de la trémie Albert qui impliquera l’abattage d’arbres –, l’autre avec le tram 7 qui entrerait dans la station Albert et sortirait d’une nouvelle trémie le long du parc sur l’avenue Besme pour tourner dans l’avenue Reine Marie-Henriette.

Même si lors de mon interpellation en conseil communal, le Collège n’avait fermé aucune porte sur la forme, même s’il privilégie clairement le passage le long de l’avenue Reine Marie-Henriette, l’échevin de la mobilité de l’époque avait via la presse alors indiqué qu’il n’était pas question de toucher au parc et à ses abords et que l’espace pour réaliser ce site propre serait pris sur la bande de stationnement et une bande de circulation, quitte à mettre l’avenue en sens unique. Selon l’étude d’impact réalisée par la STIB, il semble que l’option qu’elle privilégie de son côté semble le passage du tram 7 sous le parc de Forest pour sortir à la place de Rochefort et emprunter ensuite la direction de l’avenue Willemans Ceuppens. En réponse à ma question parlementaire du même jour, le 8 octobre 2019, la ministre de la mobilité précisait qu’aucune des parties prenantes n’avait encore officiellement choisi d’option, y compris le Gouvernement. A ce jour, c’est, à ma connaissance, toujours le cas.

Le 5 novembre, lors d’une présentation au conseil communal de Forest des différentes options par la STIB, il a été annoncé qu’une large concertation citoyenne serait organisée sur le sujet afin que chacun puisse donner son avis. Un marché devait être lancé au niveau de la STIB pour l’organiser. A l’époque, nous nous réjouissions de cette ouverture à la participation citoyenne mais, même s’il y a eu la crise du Covid entretemps, je n’ai plus entendu parler de cette procédure de concertation.

J’aimerais dès lors vous poser les questions suivantes :

  • Quelle est l’impact de l’entame à l’automne du chantier de rénovation du parc de Forest sur le choix du tracé de la prolongation du tram 7 vers la place de Rochefort ? Est-ce que cela limite de facto les options aux tracés en surface le long de l’avenue Reine Marie-Henriette ou toutes les options restent ouvertes ?
  • Y a-t-il une concertation entre la commune, Beliris et la STIB dans ces dossiers ?
  • Le Collège a-t-il fait le choix d’une des 3 options ?
  • Qu’en est-il de cette concertation citoyenne annoncée ? Est-elle encore prévue ? Si oui, quand et sous quelle forme ? A défaut, comment seront pris en compte les avis des riverains ? Uniquement par la procédure de permis d’urbanisme qui a l’inconvénient de ne proposer qu’une seule option sur laquelle il sera difficile, voire impossible de revenir ?

Je vous remercie d’avance pour vos réponses.

Marc LOEWENSTEIN