Budget communal 2020 : DéFI dénonce l’explosion des dépenses de personnel

Le collège Ecolo-PS use à nouveau d’artifices budgétaires pour présenter un budget à l’équilibre...

Un bon père de famille maximise ses dépenses et minimise ses recettes... et bien le collège forestois fait tout le contraire en gonflant les recettes et en minimisant certaines dépenses...

Intervention lors de la discussion du budget au conseil communal

« Lors de son installation, la majorité Ecolo-PS a présenté ses priorités pour les six prochaines années et souhaitait faire de Forest une « Fearless city », une commune sans peur, et préférer la confiance entre les partenaires plutôt qu’attiser les craintes.
Après 5 mois de travail et, enfin, la présentation de votre premier budget, l’heure est aux premières évaluations.
Et à la place d’une commune sans peur, je découvre à peine après 5 mois d’exercice une administration qui émet beaucoup de craintes.
 ».
Voilà comment j’introduisais mon intervention sur le budget 2019 il y a 8 mois.

Et aujourd’hui, l’évolution n’est pas positive, que du contraire. Les échos que l’on peut avoir de l’intérieur font peur.
Et ils font d’autant plus peur qu’on a l’impression que vous n’êtes pas conscients du malaise au sein de cette administration, administration qui fait de son mieux pour servir les citoyens, mais que ne se sent pas entendue par le Collège.

Vous me répondrez peut-être que vous faites des efforts pour le personnel dont les dépenses sont en augmentation, avec un maigre 250.000€ inscrit pour répondre aux revendications syndicales, montant considéré comme ridicule par les organisations syndicales. Mais cette augmentation globale est plutôt très inquiétante, le budget personnel dépasse aujourd’hui l’entendement.

On passe en effet de 52,8 millions € au compte 2018 à 56,6 millions € à l’initial 2020. Sachant que le montant adapté en 2019 était de 54,1 millions € et que le montant inscrit au plan est de 54,3 millions €. Une différence de 3,8 millions € par rapport au compte 2018. Une différence de 2,3 millions € par rapport au plan !
Parmi les augmentations, le doublement des dépenses de cabinets entre le compte 2018, sous l’ancienne mandature, et le budget 2020.
Avec par ailleurs des tours de passe-passe en engageant par la bande du personnel supplémentaire dans l’administration. J’y reviendrai dans ma question orale toute à l’heure.

Quant aux dépenses facultatives, elles passent de 187.000€ au compte 2018 à 272.000 € à l’initial 2020, soit une augmentation de 45,46%.
Vous aimez sans doute faire la fête, mais si « service public » se traduit en néerlandais par « openbaar dienst », « openbaar » signifie « public », et pas, même si c’est compliqué à comprendre pour cette majorité Ecolo-PS, « laisser les robinets ouverts » et dépenser les deniers publics, l’argent des Forestoises et des Forestois, sans penser au lendemain.

En matière de participation, je suis très sceptique sur l’important montant que vous débloquez pour organiser un panel citoyen.
En commission hier, des questionnements sur l’opportunité d’une telle dépense émanaient des bancs de la majorité et de l’opposition.
Vous prévoyez 140.000€ pour ce panel. Pour quoi faire ? Si je comprends l’intérêt d’un tel panel au niveau du Parlement régional comme celui qui s’est tenu sur la mobilité, pourquoi un tel format de participation au niveau communal ou l’exécutif est en première ligne ?
Pourquoi pas un budget participatif ?
Et pourquoi ne pas aller d’abord à l’essentiel en concertant la population sur des enjeux concrets comme le stationnement autour de Forest National ou le verrou Kersbeek, dossiers sensibles pour lesquelles une concertation, une participation citoyenne étaient plus que la bienvenue et a été totalement négligée.

Je ne vais pas entrer ici dans le détail des chiffres mais, à la lecture de ce budget, mon groupe regrette comme l’an dernier votre manque de rigueur dans sa confection.

Un bon père de famille, un bon gestionnaire, élabore son budget en évaluant les recettes et les dépenses de façons sincère. Les dépenses ne doivent pas être sous-estimées et les recettes ne doivent pas être surestimées. En d’autres termes, on maximise les dépenses et on minimise les recettes.

Quand je lis que l’on va percevoir 850.000€ d’amendes administratives alors que nous percevions à peine 605.000€ au compte 2018 et que le budget 2019 annonçait 752.800€ ; quand je lis que l’on inscrit un montant de 34,2 millions € en dépenses de transfert, qui comprennent principalement les dotations au CPAS et à la zone de police, alors que le montant au budget ajusté 2019 était de 35,6 millions € et celui du plan de 35,2 millions € ; quand je lis que les recettes de stationnement s’élèvent tout comme l’an dernier à 1 .028.777€ alors que le compte 2018 affichait un résultat de 575.000€ et qu’on ne semble pas tenir compte des effets de la zone évènement autour de Forest National, j’ai très peur des modifications budgétaires à venir et du résultat final de l’exercice.

Je m’inquiète aujourd’hui du fait qu’on va voter, que vous, majorité, allez à nouveau voter, les yeux fermés, un budget qui va mener la commune droit dans le mur.

Raisons pour lesquelles nous voterons bien sûr contre le budget 2020.