La rationalisation du réseau de transport public et la suppression des doublons entre STIB, De Lijn et Tec

Question écrite de M. Marc LOEWENSTEIN, Député bruxellois DéFI, à Mme Elke VAN DEN BRANDT, Ministre, chargée des Travaux publics, de la Mobilité et de la Sécurité routière.

Concerne : La rationalisation du réseau de transport public et la suppression des doublons entre STIB, De Lijn et Tec

Parmi les objectifs repris dans la note d’orientation du budget régional pour l’année 2020, on peut y lire la volonté du Gouvernement de « rendre plus lisible la structure du réseau de transport public en faisant abstraction du mode et de l’opérateur. Travailler de manière orientée résolument client et accroitre la lisibilité des offres de transport public. »

Il existe aujourd’hui plus de 60 lignes de De Lijn qui entrent dans Bruxelles et quelques lignes TEC. Vu que ce sont des bus, cela participe à la pollution et à la congestion. Et ces transports ne sont par ailleurs quasiment pas utilisés par les Bruxellois parce que cela génère un coût d’abonnement supplémentaire. Par ailleurs, certaines lignes font double emploi avec celles de la STIB.

Si l’on veut rationaliser et supprimer les doublons, des changements devront être opérés au niveau de la politique tarifaire.

Compte tenu de ce qui précède :

  • Des initiatives sont-elles prises par la STIB pour rationaliser les lignes et en finir avec cette concurrence entre opérateurs sur le territoire bruxellois ?
  • Etudiez-vous la possibilité d’intégrer l’usage des lignes De Lijn et Tec dans l’abonnement STIB standard et supprimer ainsi le MTB ? Complémentairement, est-il envisagé une réciprocité pour les abonnés De Lijn et Tec sur les véhicules de la STIB ?
  • La gratuité souhaitée par certains concernera-t-elle aussi De Lijn et Tec ?

Marc LOEWENSTEIN