La conciliation entre l’objectif du plan Good Move de suppression de places de stationnement en voirie et la nécessité de répondre à la demande de places pour personnes handicapées

Question écrite de M. Marc LOEWENSTEIN, Député bruxellois DéFI, à Mme Elke VAN DEN BRANDT, Ministre, chargée des Travaux publics, de la Mobilité et de la Sécurité routière.

Concerne : La conciliation entre l’objectif du plan Good Move de suppression de places de stationnement en voirie et la nécessité de répondre à la demande de places pour personnes handicapées

Il y a un manque criant de stationnements pour les personnes handicapées (référées souvent comme des stationnements PMR) en Région bruxelloise. Au travers de son plan Good Move, la Région a exprimé sa volonté de supprimer 65.000 places de parking en voirie, soit une place sur quatre. L’actuel plan ne prévoit aucune conversion des stationnements ordinaires en stationnements pour les personnes handicapées. De plus, ce plan ne garantit pas que des emplacements pour les personnes handicapées déjà existants seront préservés.

Certains emplacements PMR peuvent être supprimés parce que les conditions de l’implantation d’un tel stationnement ont disparu (ex : déménagement, décès, fin du handicap…). Comment la mise à jour de ces emplacements est-elle organisée par la Région pour ce qui concerne ses voiries ?

Marc LOEWENSTEIN

Dans la même rubrique :

 


Restez informés