Le suivi de la résolution visant à développer les « journées sans voitures » comme instruments de lutte contre la pollution de l’air

Question écrite de M. Marc LOEWENSTEIN, Député bruxellois DéFI, à Mme Elke VAN DEN BRANDT, Ministre, chargée des Travaux publics, de la Mobilité et de la Sécurité routière.

Concerne : Le suivi de la résolution visant à développer les « journées sans voitures » comme instruments de lutte contre la pollution de l’air

En réponse à une précédente question écrite posée concernant l’étude sur l’organisation d’une journée sans voitures en semaine, vous reveniez vers moi avec des éléments communiqués lors d’auditions au Parlement bruxellois le 22 janvier 2018 de différents acteurs dont Bruxelles Mobilité, Brulocalis, mais aussi Inter-Environnement Bruxelles ou encore BECI.

Nous apprenions notamment lors de ces auditions, et vous le repreniez dans votre réponse, que « le coût du dimanche sans voiture pour la Région est d’environ 1 300 000 euros. Soit 500 000 de communication et d’événements, 200 000 euros de fermeture des tunnels, 525 000 euros de renfort et de la gratuité de la STIB et 75 000 euros pour les villages communaux. Il est à noter que ce montant ne prends pas en compte le travail de la police et des communes ».

Suite à ces auditions, le Parlement a voté le 30 avril 2019 une résolution. Et parmi les demandes au Gouvernement, il y avait celle d’ « étudier d’ici 2020, en concertation avec les partenaires sociaux, la faisabilité pratique, technique et financière de l’organisation d’une journée sans voitures en semaine, tenant compte des impacts socio-économiques, de sécurité, et de la suffisance des transports en commun pour répondre à l’afflux des travailleurs ». Il s’agit là d’une étude qui va plus loin que ce que les parlementaires ont pu apprendre le 22 janvier 2019.

Par conséquent, pourriez-vous me préciser :

  • Si nous devons considérer que les auditions du 22 janvier 2019 constituent pour vous l’étude « en concertation avec les partenaires sociaux, de la faisabilité pratique, technique et financière de l’organisation d’une journée sans voitures en semaine » ?
  • A défaut, et vu que l’échéance de 2020 est imminente,
    • une concertation a-t-elle été entamée avec les partenaires sociaux ?
    • prévoyez-vous de lancer une telle étude ?

Marc LOEWENSTEIN

Dans la même rubrique :

 


Restez informés